Le Massage Traditionnel Chinois, une technique de massage bien être ?

Forum autour de cette technique encore peu connue et qui gagnera tellement à l'être ! Avec Anne LOSSON, et Christine FAUFERTE, ainsi que le témoignage de Valérie, ancienne stagiaire.

On dit que le Massage chinois fait mal, qu'il est costaud, tant à donner qu'à recevoir, qu'en dites vous ?

AL : voilà une idée bien répandue ! Elle est vraie en Chine, où le MTC se pratique partout, y compris dans la rue, et dans la culture chinoise populaire « si on fait mal c'est que ça marche » mais ce n'est pas l'esprit du MTC tel que pratiqué à l'Ecole Ahimsa. Il reste profondément énergétique, peu parfois être très énergique dans les cas où le niveau énergétique du client a besoin d'être stimulé, mais il n'est pas basé sur cette notion de douleur. Simplement, certains points du corps où l'énergie est en stase seront plus sensibles au toucher ; c'est alors au praticien d'ajuster sa pression. Alors disons simplement que le MTC est un massage tonique, qui remet l'énergie en mouvement, redonne vigueur et joie de vivre, car le corps et l'esprit sont un tout.... ainsi, il sera stimulant pour le praticien qui ne sera pas fatigué dans la mesure où il utilise correctement ses outils : ses mains, sa respiration et sa posture.

CF : En fait, il faut bien connaître le processus du massage et tenir compte d'une progression harmonieuse dans son enchainement, de façon à ce que la personne massée soit toujours dans une position confortable et adéquate. Bien sûr il faut utiliser une force convenable et éviter les pressions violentes. Pour cela il est nécessaire et impératif d'observer les réactions de la personne massée pour déterminer l'intensité du massage. Il est important d'être soi même bien positionné et toujours travailler à partir de son centre de gravité afin d'utiliser le poids du corps et non exercer une pression musculaire.

Le masseur doit rester concentré, développer son attention et disposer d'une bonne tonicité musculaire. Si le masseur respecte ces règles le massage ne sera pas ressenti comme douloureux et lui même ne sera pas fatigué. (ceci est valable pour tous les massages).

De quoi est il question, précisément ?

AL : Le MTC appelé aussi TUI NA s'inscrit dans la pratique de la médecine chinoise. Le but des manoeuvres utilisées est de lever les barrages, les stases d'énergie, de permettre à cette énergie de couler librement dans le corps par le biais des méridiens. Ainsi l'individu retrouve souplesse et vitalité. Il se défend mieux contre les agressions liées au vent, au froid, à l'humidité et reste en bonne santé.

CF : Le massage traditionnel chinois fait partie intégrante de la médecine traditionnelle chinoise. C'est un ensemble de techniques de poussées et de tractions dont l'objectif est de régulariser la circulation de l'énergie dans le corps, cette précieuse énergie vitale (le QI ou CHI) qui circule notamment au travers des méridiens. Un adage chinois dit : "la stagnation du Qi et du sang engendre les maladies alors que le circulation fluide et régulière les guérit". En chine, les massages sont utilisés en tant que méthode de prévention et de confort.

Est ce qu'il se pratique avec des huiles ?

AL : la tradition dit qu'il se pratique à sec ; nous n'utilisons huile ou onguent que dans des cas précis.

CF : Traditionnellement il se pratique sans huile mais là encore l'expérience veut que l'on puisse utiliser de l'huile en fonction de la peau et des besoins de la personnes massée et pour faciliter la technique au besoin. Mais il est rare d'y avoir recours.

Est ce qu'il se pratique habillé ?

AL : pour certaines zones, le dos par exemple, il est préférable de pratiquer à même la peau. Cela permet de voir comment l'énergie travaille.... d'adapter le protocole, voire d'appliquer un onguent si nécessaire. Pour les autres zones, si la personne préfère rester habillée, le praticien s' adapte...

CF : Si la personne préfère rester habillée, c'est au masseur d'adapter son protocole. Il n'y a rien de figé. Savoir utiliser son bon sens et son intuition aide énormément.

C'est une technique difficile à apprendre, surtout les points sur les méridiens, c'est vrai ?

CF : C'est une technique qui suit une progression très logique et nombre d'ouvrages traitent des méridiens et de leurs points. Avec un peu de travail personnel, on acquiert très vite la cartographie des méridiens et des principaux points. Il en existe disent les chinois au moins autant que de jours dans une année. On en traitera pas plus de 10% dans un massage de confort et de bien être. C'est en forgeant que l'on devient forgeron. Acquérir et retrouver le toucher que des générations de chinois ont développé requiert un entrainement attentif et prolongé. C'est à ce prix que l'on pourra transmettre un massage profondément relaxant et épanouissant pour le bien être de la personne massée.

AL : Effectivement, il y a une progression et une logique dans l'apprentissage : il est impensable de vouloir tout apprendre d'un coup.... ici, l'expression « manger l'éléphant par petits bouts » prend tout son sens ! Et dans le massage de confort, comme le dit Christine, nous travaillons à peine 10% des points. Et cet apprentissage qui se fait au fil de la pratique excite tellement la curiosité que j'ai constaté chez mes élèves une soif d'apprendre qui se développe naturellement et les conduit à se documenter et à expérimenter pour leur plaisir et non par contrainte.

On peut pratiquer sur table ?

AL : oui bien sûr, chaque praticien doit trouver la façon de travailler qui lui convient de façon à ne pas avoir de douleurs dans son corps, ce qui le gênerait pour travailler. Alors certains ne pratiquent que sur table et s'en trouvent bien, et d'autres pratiquent au sol. La pratique au sol demande de la souplesse, de l'agilité dans les déplacement et une maîtrise du corps et de son centre énergétique ce qui fait beaucoup travailler le praticien et fait circuler l'énergie dans son corps. La posture au sol se travaille, s'apprivoise, et certains élèves en deviennent de fervents adeptes !

CF : Oui, on peut travailler sur table, mais il est plus facile à mon avis de le pratiquer au sol. Là encore on adapte et on s'adapte. Rien n'est figé ...

Vous avez parfois des étudiants qui suivent ou ont suivi un cursus de 5 ans en Médecine traditionnelle Chinoise. Que viennent t'ils apprendre dans vos cours qu'ils ne savent déjà ?

AL : je crois qu'ils viennent pour apprendre une technique de TUI NA qui n'est pas enseignées dans toutes les écoles car certaines sont très orientées acupuncture, ou pharmacopée, ou alors le TUI NA enseigné est uniquement thérapeutique ce qui les laisse « sur leur faim ». Ils trouvent dans nos cours une autre conception du massage, une autre façon de toucher..... bien sûr, ils connaissent déjà les principes du TUI NA mais ils viennent découvrir une autre façon de travailler qui ne peut qu'enrichir ce qu'ils savent déjà.

CF : S'ils viennent c'est qu'ils pensent qu'ils ont encore quelque chose à apprendre. Ces techniques sont tellement riches et subtiles qu'une seule vie ne suffirait pas pour en faire le tour complet.

Quelle différence faites vous entre le Tui Na de bien-être et un massage thérapeutique ?

AL : dans un protocole de bien être et de détente le praticien ne fait pas de diagnostic et il n'a aucune volonté de guérir quoi que ce soit ; son but est seulement d'apporter à son client un moment de totale relaxation. Nos élèves ne sont pas dans une approche thérapeutique. Et il arrive que certains se découvrent une véritable vocation .... et s'inscrivent dans une école de Médecine traditionnelle Chinoise à la fin de leur apprentissage à l'Ecole Ahimsa.

Le massage traditionnel chinois peut t-il s'inscrire facilement dans un rituel de bien être ?

AL : à mon sens oui, sans difficulté ; il y a plusieurs protocoles à proposer pour cela et chacun pourra être un rituel.... d'une manière générale, je pense qu'il apporte dans le bien être la notion de stimulation de l'énergie car ses effets sont visibles tout de suite et cela incite naturellement les clients à prendre soin de leur énergie et de leur santé car ils font le lien entre ces deux paramètres.

Que pourriez vous dire aux personnes qui hésiteraient à suivre ce enseignement ?

AL : je leur dit « faites vous confiance, faites vous plaisir, venez sentir l'énergie circuler sous vos mains et osez vous lancer dans ce type de toucher très précis et très particulier et surtout venez apprécier par vous même le bonheur de sentir son corps vibrer harmonieusement.

Témoignage de Valérie, esthéticienne passionnée de TUI NA

Pour ce qui est de mon impression au sujet de mes stages au sein de l'école : la pédagogie me convient parfaitement, dans une ambiance saine et sérieuse avec de belles rencontres. J'ai pu apprendre des autres élèves mais j'ai aussi appris sur moi et ma formation a confirmé ma destinée professionnelle, voire une passion. J'exerce les massages de bien être depuis 2006 mais le massage chinois m'apporte autre chose de plus ample en connaissance du corps humain et je compte poursuivre mes études dans ce sens. Mes clients qui ont essayé une fois en redemandent et cela a élargi nettement ma clientèle ; ils sont agréablement surpris par les bienfaits du tuina, également surpris par les connaissances que j'ai sur les méridiens, les organes et ainsi ils sont en confiance car ils sentent la mienne, grâce au dialogue et aux explications que je leur donne, tout en restant humble car j'ai encore beaucoup a apprendre. Bref que du bonheur... je vous dis a bientôt  !


Ce texte ne peut être reproduit sur un site Web tiers, sauf après autorisation préalable et à condition d'en mentionner la source via un lien hypertexte actif.